Histoire de la compagnie KLM

KLM

Histoire de KLM avant la 2ème Guerre mondiale

Les initiales KLM, qui caractérisent la compagnie aérienne nationale hollandaise, correspondent à : « Koningklijke Luchtvaart Maatschappij », traduisible par « compagnie royale d'aviation ». KLM peut s'enorgueillir du titre de plus ancienne compagnie aérienne mondiale encore en activité ayant gardé son nom d'origine. En effet, KLM vient de fêter ses 90 ans d'existence en 2009.

KLM a été créée, au lendemain du premier conflit mondial, le 7 octobre 1919 soit bien avant les grandes compagnies occidentales équivalentes que sont Lufthansa (Allemagne), Aeroflot (ex-URSS), Swissair (Confédération Helvétique) ou Air France (France) pourtant pionnières, puisque toutes fondées avant la seconde guerre mondiale. De surcroît, en dépit du conflit de 1939-45, KLM a suspendu ses vols - de même que ses concurrentes étrangères - sur les liaisons internationales, mettant entre parenthèses son activité de transporteur, mais n'a pas renoncé à assurer la pérennité de ses lignes dans les Caraïbes, épargnées par la guerre, où les routes entre les différentes îles des Antilles Néerlandaises ont été exploitées pendant toute cette période. De la sorte, on peut considérer que KLM n'a jamais interrompu, dans l'absolu, ses activités de transporteur de passagers par voie aérienne.

Dès après sa fondation de 1919 et la mise en place de ses structures, KLM inaugure le 17 mai 1920 son premier vol entre les aéroports de Croyton (à Londres) et d'Amsterdam en transportant sur un Airco DH 16 des journalistes anglais et néerlandais. L'appareil est piloté par Jerry Shaw, premier pilote officiel de KLM. Cette année 1920, la compagnie KLM peut s'enorgueillir d'avoir transporté 440 passagers en tout et convoyé 22 tonnes de fret, mais il faudra attendre l'année suivante pour que soient développées les premières lignes régulières, faisant suite aux déplacements ponctuels de l'année de lancement de KLM. Basée en Hollande, KLM inaugure ses premières lignes vers le continent européen et la Grande Bretagne. Tour à tour, Amsterdam, Rotterdam, Bruxelles, Paris, Londres, puis Brême, Copenhague et Malmö (ville du sud de la Suède) sont desservies.

Sur ces destinations, les premiers appareils en service sont de la marque Fokker, mais la desserte de la ligne de Manchester exploitée par KLM, avec escale à Doncaster Sheffield, s'appuiera sur un avion de type DC 2. Profitant de l'avance due à sa plus grande ancienneté par rapport aux autres compagnies nationales naissantes, KLM est la première à exploiter, dès 1929, une ligne longue distance régulière - en fait, la plus longue du monde de l'époque - entre La Hollande et les « Indes néerlandaises », autrement dit : l'actuelle Indonésie.

L'année 1930 se termine par l'annonce que KLM a transporté, au cours du dernier exercice (en l'occurrence son dixième), 15143 passagers, chiffre à comparer aux 440 voyageurs de l'année 1920. Dans le même temps, KLM se tourne vers le nouveau monde et met en service une ligne transatlantique, reliant Amsterdam à Curaçao, une île sous le vent des Antilles Néerlandaises appartenant à la couronne hollandaise, en décembre 1934. C'est un appareil Fokker F-XVIII « snip » qui assure la liaison pour KLM.

L'existence de possessions néerlandaises dans les Caraïbes (une partie de Saint-Martin, Curaçao, Saint-Eustache.) permet à KLM de poursuivre ses activités commerciales entre ces îles antillaises durant tout le conflit de la seconde guerre mondiale, alors que l'activité civile en Europe est interrompue.

Histoire de KLM aprés la 2ème Guerre mondiale

Sitôt la paix revenue en Europe, KLM met en service le 21 mai 1946 la première ligne régulière entre l'Europe et la côte est américaine (New York).

L'année 1950 est marquée par l'enregistrement de 356000 passagers KLM sur l'exercice. KLM est également pionnière en matière de technologie. Afin de perfectionner son personnel volant technique, KLM inaugure un simulateur de vol destiné à l'entraînement sur Douglas DC-7C. Cette méthode, plus économique que le vol réel, sera, ultérieurement, utilisée par toutes les compagnies concurrentes de KLM et l'avion (le dernier appareillé de moteurs à pistons) sera mis en ligne entre Amsterdam et Tokyo avec escale à Anchorage en 1958. Cette route « par le nord du globe », créée par KLM est toujours d'actualité et est suivie par de nombreuses autres compagnies. Pour l'anecdote, il est colporté que le personnel de bord de cette route arctique disposait de kits de survie et de carabines 7.62 destinées à se défendre contre les ours polaires en cas d'avarie survenue dans la zone couverte de glaces.

Toujours fidèle aux appareils de la firme Douglas, KLM commande un premier DC-8 en 1960, puis, six ans plus tard les tout premiers DC-9. KLM met en service ces avions sur ses lignes européennes et à destination du Moyen Orient. En 1967, KLM investit le tout nouveau terminal de l'aéroport de Shiphol Amsterdam, son « hub » (terme consacré pour définir, en aéronautique, la plateforme principale d'une compagnie aérienne). C'est ce terminal qui accueillera les gros porteurs de KLM dont le Douglas DC-8-63, plus gros avion commercial de l'époque avec 244 sièges passagers. Par ailleurs, KLM est la première compagnie aérienne à mettre en service, en février 1971, le célèbre Boeing 747-200B qui nécessite des installations aéroportuaires particulières en égard à ses dimensions impressionnantes pour ce temps. On peut dire qu'avec l'entrée en lice de ce gros porteur, KLM tourne une page de l'aviation civile puisque les compagnies concurrentes s'engouffrent immédiatement dans ce créneau des avions susceptibles de contenir des centaines de voyageurs.

Chronologiquement plus ancienne compagnie nationale, première à établir une ligne régulière transatlantique, première exploitante du Jumbo Jet, KLM joue tout au long de son histoire un rôle moteur dans l'évolution de l'aéronautique. Âgée de plus de 60 ans, KLM peut afficher, en 1980, le chiffre de 9,72 millions de passagers transportés dans l'année. En ce début de décennie, un accord est passé entre KLM et son fournisseur Boeing pour que certains des 747-200 de KLM soient reconfigurés de sorte que le pont supérieur des appareils soit plus spacieux. Ainsi, l'usine d'Everett, ancienne ville minière et forestière dans l'État de Washington, reconvertie en centre de l'aéronautique qui abrite pour le compte de Boeing le plus volumineux bâtiment du monde (13,3 millions de m3), procède-t-elle aux modifications spécifiques demandées par KLM tout au long des années 1984 à 1986. Ces avions rénovés aux normes particulières du client KLM sont alors rebaptisés Boeing 747-200SUD. KLM les remet en service conjointement avec les nouveaux 747-300. Suivront chez KLM, les Boeing 747-400 à partir de 1989.

C'est vers cette époque que KLM se rapproche de Northwest Airlines, alors une compagnie américaine majeure à vocation mondiale avec ses « hubs » de Detroit, Minneapolis, Memphis, Tokyo et. Amsterdam. KLM entre dans le capital de la compagnie américaine à hauteur de 20%. Ce rapprochement sera le prélude à une alliance entre les deux parties. Cependant, des difficultés d'origines diverses conduiront à freiner l'alliance de KLM et de Northwest Airlines et cette dernière, pour éviter la faillite, devra se résoudre à l'absorption par Delta Airlines, ce qui n'empêche pas KLM de procéder à des « partages de codes » - système permettant d'exploiter en commun une même ligne régulière - avec Delta.

En 1990, KLM publie ses statistiques en termes de passagers. KLM indique alors avoir transporté dans l'année écoulée plus de 16 millions de voyageurs, chiffre à rapprocher des 9,72 millions de 1980, soit une progression de 64% en 10 ans, alors que la concurrence s'est considérablement développée notamment à cause de l'apparition des compagnies charters, des opérateurs low cost et de la déréglementation du trafic aérien en Amérique du Nord puis en Europe. Confrontée au rajeunissement de sa flotte, KLM, comme la plupart des compagnies aériennes ayant très tôt misé sur les premiers Jumbo Jets, se dirige vers l'achat des nouveaux Boeing 777-200 et de l'Airbus A330-200 à partir des années 2000, en remplacement progressif des appareils Boeing 747-200 et Mc Donnell Douglas MD-11. Le Boeing 777 entre en service sur la ligne Amsterdam-Toronto en 2003, l'Airbus A330 sur Amsterdam- Washington Dulles en 2005.

  • Aller / retour
  • Aller simple
  • Multidestinations
inverser directions
Les villes de départ et d'arrivée ne peuvent pas être identiques
Aller
Retour
1 passager, Éco
1 adulte
0 enfant
0 bébé
Classe
  • Éco
  • Premium éco
  • Affaires
  • Première
Compagnie
  • KLM
  • Toutes
inverser directions
Les villes de départ et d'arrivée ne peuvent pas être identiques
inverser directions
Les villes de départ et d'arrivée ne peuvent pas être identiques
Le
Le
1 passager, Éco
1 adulte
0 enfant
0 bébé
Classe
  • Éco
  • Premium éco
  • Affaires
  • Première
Compagnie
  • KLM
  • Toutes

0 899 650 649**

Du lundi au samedi : 8h30 à 19h30

Dernière minute